Réalité virtuelle: découverte des nouveautés

Nous avons abordé la réalité virtuelle et les différents types de casques, dans ce précédent article. Aujourd’hui, nous allons regarder les évolutions qui ont été réalisés depuis et plus spécialement sur le casque proposé par FaceBook, l’Oculus Quest 2. Déballage et premières impressions.

On se projette…dans le virtuel !

Il y a eu diverses itérations de casques dans le domaine de la projection d’un environnement virtuel. Microsoft a eu une 2ème itération de son casque, l’HoloLens 2:

Ce casque mêle réalité virtuelle et projection dans le champ de vision du réel. Cela ouvre des possibilités d’interactions totalement inédites. On appelle cela de la réalité augmentée. Le gros avantage est qu’il en requiert pas d’être connecté en permanence sur un ordinateur pour fonctionner. Il est donc indépendant et permet de travailler sans fil.

Voici un exemple, lors de l’utilisation de l’interface du HoloLens 2:

On peut voir que la notion d’interaction avec une partie corporelle est un élément important, dans l’utilisation de la réalité augmentée. Dans la réalité virtuelle, on peut employer des gants connectés mais cela demande une certaine mise en interface, qui parfois peut s’avérer soit compliquée avec les divers programme ou avec le système qui exploite la réalité virtuelle.

Voici encore un cas de figure, pour l’usage de la réalité augmentée par Microsoft, au traversa du HoloLens 2 et de logiciels métiers:

Dans le cadre de la démocratisation de l’utilisation de la réalité virtuelle, plusieurs constructeurs ont tenté d’apporter une réponse à ce nouveau segment de marché. La plus grande difficulté, pour des prix relativement élevés est de proposer un catalogue logiciel pouvant plaire au grand public.

Que cela soit dans le cadre de jeux ou d’utilisation de découverte, la réalité virtuelle ouvre un éventail incroyable de possibilités. L’un des éléments importants étant de permettre une certaine interaction entre l’utilisateur et l’environnement virtuel (pouvoir toucher des objets ou manipuler des éléments dans l’espace).

Facebook, au travers de l’Oculus Quest 2, a réglé ce problème, avec l’utilisation de manettes interactives, très intuitives et complètes:

Munies de lanières pour ne pas les perdre durant une utilisation, les commandes font penser à un joystick de jeux vidéos, avec des interactions entre la main gauche et droite. Voici une petite vidéo, lors du lancement de l’Oculus Quest 2:

blank

Le point le plus attractif du Oculus Quest 2 est son prix, très intéressant pour s’initier à la VR (2 capacités de stockage interne, 64 GB ou 256GB). Le stockage interne est dédié à l’installation des applications. Avec un catalogue d’Apps assez fourni, on peut réussir assez vite à se prendre au jeu:

blank

Mais le point le plus important est que l’Oculus Quest 2 est un casque de VR indépendant. Cela signifie que l’on a pas besoin d’un ordinateur ou d’un Smartphone pour l’utiliser (uniquement lors de son activation initiale). Il faut idéalement disposer d’un compote Facebook ou se créer un compte sur le site de Oculus. Voici en vidéo l’unboxing officiel, par Oculus:

Après, une (bonne) connexion internet est requise (les contenus HD ou plus élevés) sont disponibles. Un des principaux avantages sont les jeux..mais pas que !

Une des possibilité est de pouvoir employer le Quest 2.. avec un ordinateur ! que cela soit par le biais du câble Oculus Link, ou avec des logiciels qui vous permettront en WIFI de vous connecter avec un ordinateur. Une solution tel que Virtual Desktop, sous VR. Présentation en vidéo:

Les accessoires existants pour pour l’Oculus sont assez coûteux mais certains franchement pratiques. L’exemple de la station de recharge Dazed. Vidéo de présentation:

En résumé..on peut se projeter ?

Un élément que j’ai pu constaté est que la communauté autour de l’Oculus est essentiellement anglophone (pour ce qui est des jeux) et que si l’on a des problèmes de vision (Motion Sickness), l’utilisation de casques de VR est déconseillé. Mais mis à part cela, ce dispositif est très addictif et pour un prix très agressif (moins de 500.-), on peut démarrer dans le monde de la réalité virtuelle.

blank
A propos Michel 202 Articles
Passionné de technologies variées et diverses, je n'écris que sur des choses qu'il m'a été donné d'expérimenter personnellement. Je travaille dans le secteur de l'informatique depuis 20 ans et en collaboration avec Fred, j'anime le blog avec des articles en français. J'espère que vous trouverez le contenu utile et je suis ouvert aux suggestions ! Bonne lecture.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.